Crise grecque : Halte au chantage !

Profondément choquées par l’attitude de l’Eurogroupe envers la Grèce, les organisations soussignées désirent prendre position quant à l’issue des négociations de dimanche. Face à la gravité de la situation à laquelle l’Europe est confrontée, nous estimons que l’unité de tous les secteurs progressistes et démocratiques de la société est plus nécessaire que jamais. Nous constatons que l’ « accord » trouvé n’est rien d’autre qu’une tentative d’humiliation envers le peuple grec qui a osé s’exprimer de façon démocratique contre le diktat allemand de l’austérité et une mise sous tutelle d’un gouvernement démocratiquement élu.

Les dirigeant-e-s allemand-e-s, s’obstinant à vouloir imposer par la force une politique d’austérité qui ne marche pas et qui ne marchera jamais, mettent en péril l’Europe et piétinent les valeurs de solidarité et de démocratie. En évitant à tout prix de rompre avec ces dirigeant-e-s allemand-e-s, les autres gouvernements européens, le nôtre compris, se rendent coupables de non-assistance à un peuple en danger et risquent de participer à la fin du projet européen. La première victime de ce manque de courage politique sera le peuple grec.

Nous saluons les prises de position du Ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn et de divers membres du gouvernement en faveur d’une solution acceptable pour tous. Nous demandons au Premier Ministre Xavier Bettel et au Ministre des Finances Pierre Gramegna d’en faire de même et d’enfin dénoncer les humiliations continues de la part du gouvernement allemand et de ses soutiens à l’encontre du gouvernement et du peuple grec. Nous demandons au gouvernement de défendre la démocratie et la solidarité au sein de l’Union européenne et de s’engager résolument en faveur d’une solution démocratique, honnête et acceptable pour les deux côtés. Nous appelons finalement tous les secteurs progressistes de la société luxembourgeoise, les syndicats, la société civile, les mouvements sociaux, les partis politiques, à se mobiliser aux côtés du peuple grec pour défendre une Europe sociale, démocratique et solidaire. Nous n’accepterons pas le coup d’état financier que l’Europe est en train d’organiser en Grèce.

Jonk Sozialiste Lëtzebuerg

Jonk Lénk UNEL (Union Nationale des Etudiant-e-s du Luxembourg)

FNCTTFEL Landesverband Youth

Déi jonk Gréng

OGBL-Jeunes

Richtung22