(Deutscher Text ist hier verfügbar)

Tu n’as rien à dire!

Ils décident avant la crise, ils décident pendant la crise, ils décident après la crise…, et ils oublient que les générations futures se trouveront, à long terme, face à de très grosses difficultés. L’année prochaine tous les citoyens seront amenés à voter aux élections communales. Tous? Malheureusement ce n’est pas le cas. Aux jeunes citoyens de moins de 18 ans il n’est pas permis de participer à la vie politique alors qu’il en est de leur futur!

C’est nous qui souffrons de ce lent renouvellement politique et du manque de volonté des décideurs politiques de laisser leur place aux plus jeunes générations. Les Jeunesses Socialistes attirent l’attention au fait que très peu d’initiatives se sont concentrées sur l’intégration des jeunes au processus politique. La JSL réclame depuis longtemps de ramener l’âge légal de vote à 16 ans.

La première proposition de loi à ce sujet a été déposée en 1996 (sic!) de la plume des députés socialistes Zanussi et Kollwelter, mais est complètement tombée en oubli. Douze ans plus tard, le député libéral Berger a repris une bonne partie de ce texte et soumis sa proposition de loi. En avril de cette année. Le Conseil de l’État a émis un avis positif tout en demandant au parlement de revoir certaines questions fondamentales. La JSL espère que ce débat porte enfin ses fruits. Malgré le fait que la plupart des partis politiques (à l’exception des Conservateurs de la CSV ainsi que de leur progéniture) reprennent cette requête dans la plupart de leurs programmes électoraux, la question demeure peu prise au sérieux par les politiques.

Le droit de vote à 16 ans équivaut à plus d’équilibre dans une société vieillissante!

Le pouvoir appartient au peuple dans une démocratie digne de ce nom. Cependant, les jeunes n’ont pas leur mot à dire alors qu’ils sont les principaux concernés par les conséquences du vote des électeurs actuels. Le Conseil d’État lui-même a avoué qu’avec une population vieillissante et la pyramide des âges se renversant, il persiste un risque de déséquilibre en faveur des plus âgés. Ceci ne semble pas, malgré tout,  intéresser grand nombre de personnes étant donné l’effectif restreint d’électeurs que représenterait cette ouverture et, par conséquent, un public bien moins attractif pour les politiques. Une politique des retraites généreuse telle qu’elle est pratiquée depuis des décennies, est bien plus porteuse de bons résultats électoraux.

Il n’y a au fond pas d’arguments contre le droit de vote à 16 ans!

Il est coutume d’entendre que les jeunes ne s’intéressent pas au fait politique. Ce préjugé ne correspond pas à la réalité. Bien au contraire, les jeunes socialistes constatent que c’est plutôt la politique qui ne s’intéresse pas aux jeunes. Il est faux de prétendre que les jeunes ne s’intéressent ni au développement du pays, ni à d’autres faits et sujets politiques. Le nombre grandissant d’organisations de jeunes et autres associations ou partis politiques ainsi que le Parlement des Jeunes, créé récemment, contrarient cette tendance.

L’abaissement de l’âge de vote légal renforce la participation démocratique des jeunes ce qui suppose également, selon la JSL, une éducation politique uniforme au sein du système scolaire afin de développer l’esprit critique, une bonne capacité d’action ainsi que l’apprentissage d’une lecture consciente et compétente des supports médiatiques.

Des obstacles juridiques? Pas forcément!

Les Jeunes Socialistes se demandent également s’il est réellement nécessaire d’associer l’âge légal de vote à l’âge de responsabilité pénale? Ce lien actuel ne doit plus être, selon nous, un obstacle à l’abaissement de l’âge légal de vote!

Les Jeunesses Socialistes réclament l’introduction du droit de vote volontaire à partir de 16 ans et cela MAINTENANT! Le développement durable ne devrait pas être un vain mot servant d’ornement aux discours politiques, mais un objectif à long terme vers lequel un gouvernement doit tendre lorsqu’il s’agit de ses générations futures. La JSL ose croire que le 9 octobre 2011 les premiers jeunes électeurs de 16 ans pourront voter et par la même occasion marquer l’histoire de ce pays.

Downloads:

Pressemitteilung (auf deutsch)

Communiqué de presse (en français)

Presse:

rtl.lu

eldoradio.lu

tageblatt.lu