Partenariat avec la BCEE en matière de garanties de l’Etat

Les prix du logement augmentent considérablement depuis des années. Il n’est guère surprenant que pour beaucoup de personnes le coût d’un logement dépasse largement la moitié du salaire mensuel. Selon un sondage récent, le prix de l’immobilier est une des principales préoccupations de la population luxembourgeoise. Un droit fondamental – celui d’avoir un toit sur la tête – devient ainsi de plus en plus un luxe.

Pour les jeunes et les personnes à revenus modérés, l’achat ou même la simple location d’un logement devient un projet difficile à réaliser, d’autant plus que les conditions bancaires de financement requises compliquent l’accès au logement. Les banques semblent avoir oublié que ce sont les contribuables qui les ont sauvés et se sont portés comme garants de leurs prêts pourris. Aujourd’hui, ces mêmes banques se financent sur le marché à taux zéro et laissent tomber les gens avec leurs conditions de financement exorbitantes.

Les garanties actuelles de l’Etat sont inefficaces et inadaptées aux problèmes réels des personnes. Nous sommes surpris que malgré un grand nombre de mesures faciles à mettre en place, celles-ci sont ignorées par les ministères compétents. Ceci vaut aussi pour les garanties locatives: les locataires sont obligés de payer les frais d’agence pour le compte des propriétaires et doivent simultanément débourser au moins trois loyers de garantie en avance. Les JSL sont persuadés que l’Etat peut et doit faire beaucoup plus pour faciliter l’accès au logement.

Les conditions bancaires relatives à la garantie de l’Etat doivent être simplifiées et adaptées au budget et à la situation réelle. Pour cela nous demandons des actions concrètes du gouvernement et ceci à travers un partenariat avec notamment la Banque et Caisse d’Epargne d’Etat (« BCEE »), mais aussi avec d’autres banques privées. Le fait que les banques soient obligées de respecter certaines règles en matière d’apports personnels et de capitalisation n’empêche pas de trouver de nouveaux moyens innovants de garantie et de financement en partenariat avec l’Etat. La seule condition est la volonté politique.

Le bureau national des JSL, 28 juillet 2016

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *